Les 18 ânes de Régis Garnier, président de l’Association Nançay Ânes & attelages (ANA), font partie intégrante du paysage bucolique de Nançay. « Bienvenue chez nous ! » semblent dire Gallinette et Vick, les deux représentants de cette race d’âne réputée, qu’est le Grand Noir du Berry.

©Marie-Sophie GESSAT

Quel bel âne !

Du haut de leur mètre quarante-cinq au garrot, ils affichent une belle couleur baie brun à noire pangaré (robe noire et teinte rousse autour des yeux et des naseaux). Laissez-vous séduire par leur doux regard ourlé de blanc et leur nez clair et leur charme naturel… L’encolure de ces élégants équidés est forte, leur dos droit, et les membres solides. Une morphologie bien adaptée à des balades tous terrains !

Autrefois principalement utilisés comme animal de trait pour les travaux des champs et de la vigne, les Grands Noirs du Berry sont devenus un atout pour le tourisme et les loisirs. Ils sont effectivement un moyen original et agréable de découvrir les magnifiques paysages de la Sologne et du Berry.

À la Fête de l’Âne, toutes les âneries sont permises !

Il y a 20 ans, débutaient les premières promenades à Nançay. Et 5 ans plus tard, Régis Garnier et son équipe, créaient la Fête de l’Âne, en 2007. L’objectif était de regrouper des jeux et des activités de plein air autour de l’âne, mais aussi des scènes vivantes autour des vieux métiers du cheval, avec des balades en calèches. Les promenades proposées aujourd’hui par l’ANA se sont tournées vers le handicap. Un attelage adapté a même été fabriqué, spécialement à leur intention par l’association, soucieuse de favoriser l’épanouissement et le bien-être des handicapés, ainsi que celui de nos aînés. Une belle démarche tournée vers l’humain en connexion privilégiée avec l’animal. Aujourd’hui, cette manifestation est un vrai temps fort de la vie nançayaise, pour la joie des petits et des grands !

DATE À RETENIR
La Fête de l’Âne à Nançay se déroule tous les ans le 3ème dimanche d’août dans le parc de l’Abbé Bodineau derrière le Bureau d’Information Touristique.
Une pépite du programme : découvrez le parc du très beau château de Nançay, habituellement privé, en calèche !

©Marie-Sophie GESSAT

Le saviez-vous ?

  • On utilisait aussi ces grands ânes robustes pour haler les péniches le long des canaux du Berry et de Briare.
  • Originaires du centre de la France, on les rencontrait dans l’ancienne province du Berry regroupant alors, le Cher et l’Indre. La ville de Lignières était le centre du maquignonnage.
  • Il s’agit de la deuxième race asine à être reconnue par les Haras Nationaux. Effectivement, elle ne l’a été qu’en 1994, près d’un siècle après le Baudet du Poitou.
  • Les ancêtres du Grand Noir du Berry pourraient provenir d’un import massif d’ânes d’Algérie au début de l’époque coloniale. Ils pourraient également avoir été importés dans de grandes foires locales, par des maquignons gitans.
  • La race du Grand Noir du Berry est aussi à découvrir au Pôle du Cheval et de l’Âne, à la Celle Condé, en plein cœur de la campagne berrichonne dans un site classé Natura 2000.