En Sauldre et Sologne, on rencontre 14 édifices religieux sur les 13 communes. Nombreux ont été bâtis au XIIIème siècle. Trois églises portent le nom de Saint-Martin, très répandu dans le Berry, et deux autres celui de Saint-Etienne (comme la cathédrale de Bourges). Chacune de ces églises à une histoire à vous raconter :

Eglise Saint-André, Argent-sur-Sauldre

L’église Saint-André fut construite au XIIIème siècle comme chapelle dans l’enceinte du château. Elle porte les vestiges de trois époques différentes XIIIème, XVème et XIXème siècle. La nef date du XIIIème siècle. Les chapelles, l’abside, le chœur et le clocher-porche datent quant à eux du XVème siècle. Victime de plusieurs décennies de mutilation, l’édifice fut restauré au cours du XIXème siècle. Elle est classée aux Monuments Historiques depuis 1944.

L’église est également utilisée dans le cadre d’évènements culturels notamment lors de son festival annuel « Septembre musical ».

Eglise Saint-Martin, Aubigny-sur-Nère

Cette église est attestée dès le IXème siècle, elle est dédiée à Saint-Martin (évêque de Tours au IVème siècle). Plus de 4000 églises lui sont dédiées en France. Il ne subsiste que le portail latéral Sud de sa reconstruction au XIIème siècle, la nef et ses bas-côtés remontent à la fin du XIIIème siècle. Durant la guerre de cent ans, l’église fut incendiée par les anglais à 2 reprises (en 1356 puis en 1412). Elle fut par la suite restaurée et agrandie par les Stuarts d’Aubigny au cours des XVème et XVIème siècles. Peu avant 1500, la tour carrée du porche a été accolée à la nef. Les chapelles latérales et le chœur ont été édifiées par Robert Stuart, suite à l’incendie de 1512. Une clé de voute porte ses armoiries et pourrait être datée des années 1517-1527.

Au XVIIème siècle, le prête de l’époque avait interdit l’accès de l’église aux animaux de compagnie, le tailleur de pierre a une l’idée de sculpter son chien dans le mur de l’église afin de passer outre cette interdiction et ainsi se trouve en permanence un animal dans l’église.

On remarquera une très belle verrière du début du XVIIème siècle qui relate, en plusieurs vitraux, les principales scènes de la vie de Saint Martin. Sa nef a la particularité d’abriter des voutes sexpartites barlongues. Autre caractéristique, un clocher-porche construit sur une voie de circulation a été édifié au XVIIème siècle. Il remplaça la flèche tombée à cause de la foudre en 1636. Malgré ces nombreux remaniements, elle possède un style architectural assez rare en Berry dénommé « gothique de transition ». L’église est classée aux Monuments Historiques depuis 1862.

Eglise Saint-Etienne : Blancafort

Les premières traces de cette église remonteraient au XIIème siècle. Elle comprenait alors une nef rectangulaire dont la base des murs a été conservée. Elle fut agrémentée au XVIème siècle d’un chevet et d’un clocher-porche. Un beau prieuré du XVIème est également accolé à cette église. Elle est inscrite aux Monuments Historique depuis 1926.

Eglise Saint-Barthélemy et son caquetoire, Brinon-Sur-Sauldre

Edifiée au début du XIIème siècle, cette église solognote abrite une galerie extérieure qui date du XVIème siècle, appelée caquetoire (prononcez-le avec l’accent local : « caquetoué »), spécimen unique dans le département du Cher. A cette époque, elle servait d’abris aux réunions paroissiales qui avaient lieu à la sortie de la messe sous la présence du bailli. L’édifice est classé aux Monuments Historiques depuis 1926.

Encore aujourd’hui, Les tuiles du caquetoire de Brinon résonnent encore des papotages des femmes qui n’étaient pas autorisées au café du village.

Eglise Saint-Etienne, Clémont

Cette église à l’architecture romane se situe au cœur d’un village typiquement solognot. Elle fut en partie construite au XVème siècle. L’édifice fut restauré à la fin du XIXème siècle. Elle est inscrite aux Monuments Historiques depuis 1928.

Eglise Saint-Martin, Ennordres

L’église date du XIIème siècle. De cette époque, subsistent le cœur, le transept et la chapelle transformée en sacristie. Cet édifice à l’exception de la nef est classé Monument Historique depuis 1921. Son clocher est une tour carrée bâti au XIVème siècle. Il semble que cette dernière ait été coiffée, jusqu’au XVIIIème siècle d’une flèche, frappée par la foudre, elle a aujourd’hui disparue. Elle fut restaurée à la fin du XIXème siècle.

Eglise Saint-Aignan, Ivoy-le-Pré

Elle fut édifiée au XIIIème siècle grâce à Simon de Sully, seigneur d’Ivoy-le-Pré et archevêque de Bourges. L’édifice est placé sous la protection de Saint-Aignan (IVème siècle) qui doit sa popularité pour avoir défendu courageusement la Gaule lors de l’invasion d’Attila. La décoration de son portail est inspirée de la cathédrale de Bourges. Au XVIème siècle les seigneurs locaux la parent de chapelles latérales aux voutes nervurées, aujourd’hui elles offrent des baies avec des vitraux richement historiés. A l’intérieur, une fresque d’art moderne s’invite dans la chapelle baptismale. Elle est inscrite aux Monuments Historiques depuis 1927.

Au XVIIème siècle, la voûte de l’église s’étant effondrée, les paroissiens s’y réunissaient quand même…sous la pluie !

Eglise Saint-Jacques, La Chapelle-d’Angillon

Bâtie au XVIIème siècle par le duc de Sully, elle remplaçait une ancienne église qui devait se trouver au pied du château. A l’extérieur, c’est là sa particularité, pas de véritable clocher mais une simple tour ne dépassant pas le faîte de l’église du côté opposé à la direction du château.

Eglise Saint-Martin, Ménétréol-sur-Sauldre

L’église est édifiée au XIIIème siècle et est dédiée à Saint-Martin (même saint patron que l’église d’Aubigny-sur-Nère). De celle-ci il ne reste que l’abside et la base de la chapelle seigneuriale de la famille La Faye. La nef et la voûte datent du XVème siècle. Le clocher date quant à lui du XIXème siècle.

Eglise Saint-Firmin, Méry-es-bois

Ses parties les plus anciennes remonteraient au XIème siècle, l’abside remonte quant à elle au XVème siècle. On y retrouve en son cœur des dalles funéraires ainsi qu’un buste reliquaire de son saint-patron : Saint-Firmin.

Eglise Saint-Martial, Oizon

L’église Saint-Martial (saint patron d’Auvergne/Limousin) d’Oizon date du XIIème siècle. Le chœur a été reconstruit au XIVème. Les chapelles nord et sud formant le transept furent rajoutées au XVIème siècle.

Eglise Saint-Caprais, Presly

Un premier édifice est construit à la fin du XIIIème siècle, dédié à Saint-Caprais. Elle est intégralement construite en briques, matériau traditionnel de la Sologne où la pierre est rare, ce qui représente une construction remarquable et rare.

Eglise Sainte-Montaine, Sainte-Montaine

Sainte-Montaine, guérisseuse de tous les maux et abbesse dans la région, a donné son nom au village et à son église. La légende parle d’une belle fontaine miraculeuse au bord du village qui rendrait fertiles tous les couples en mal d’enfant. L’église est fermée au public.