Une petite cité écossaise qui a du caractère

A la fin du XIIème siècle, Philippe Auguste fait d’Aubigny-sur-Nère une ville royale et la fortifie. Après la guerre de cent ans (XIV-XVème) le futur roi Charles VII donne la seigneurie d’Aubigny à Jean Stuart de Darnley, connétable de l’armée écossaise en remerciement de l’avoir aidé à « bouter les anglais » hors de France en vertu du traité de l’Auld Alliance (traité d’aide mutuelle conclu entre la France et l’Ecosse au XIIIème siècle).

Béraud et Robert Stuart, alors seigneurs d’Aubigny, contemporains de Léonard de Vinci firent construire le château d’Aubigny au XVIème siècle. Ils fournirent également les arbres de 3 de leurs forêts pour reconstruire la ville après le grave incendie de 1512 et la parer de magnifiques maisons à pans de bois. Plus tard, Louis XIV donne la seigneurie à la duchesse de Portsmouth, Louise de Keroualle, son « ambassadrice particulière » auprès de Charles II d’Angleterre. Grâce à elle, le château et les Grands Jardins inspirés de Le Nôtre sont agrandis et pour elle, la seigneurie sera élevée au rang de duché.

Depuis 1990, Aubigny célèbre ses liens étroits avec l’Ecosse en organisant chaque année aux alentours du 14 juillet les Fêtes Franco-Écossaises. Au programme : défilés de pipe-bands, spectacles, concerts, marché écossais, marché médiéval, Highlands games… Ambiance festive assurée !

Vidéo promotionnelle de la vile d’Aubigny-sur-Nère