A Sainte-Montaine, petit village de 186 habitants, le Musée Marguerite Audoux retrace le parcours passionnant et atypique de celle qui fut d’abord bergère, un temps couturière puis célèbre romancière. Son étonnant destin est mis en lumière dans un musée à l’ambiance moderne et interactive !

Le fabuleux destin de Marguerite Audoux

Marguerite Audoux de son vrai nom Marguerite Donquichote est née à Sancoins en 1863. A 14 ans, cette jeune orpheline fut placée comme bergère dans une ferme solognote à Sainte-Montaine. Elle en sera chassée 4 ans pour être tombée amoureuse du fils de la propriétaire.

Après avoir été un temps couturière à Paris, Marguerite Audoux connut le succès dans le domaine de la littérature. En 1910, paraît son premier roman autobiographique  « Marie-Claire » pour lequel elle obtient le prix Fémina à la fin de l’année 1910. Un triomphe et une belle revanche sur la vie et un exemple de ténacité. Sa vie en Sologne, une terre dont elle aura toujours la nostalgie l’aura fortement inspirée.

Ce destin incroyable est mis en lumière toute l’année au musée qui porte son nom à Sainte-Montaine.

… mis en lumière dans une exposition interactive

Au cours de votre visite, vous découvrirez le parcours passionnant et atypique dédié à celle que l’on surnomme « la Couturière des Lettres ». Dans une ambiance moderne et interactive, vous remonterez le temps et découvrirez l’univers de « Marie-Claire » à travers la collection unique et authentique de ses objets personnels qui jalonnent le parcours : ses meubles, sa correspondance avec ses nombreuses relations artistiques, des manuscrits originaux, ses accessoires d’écriture, ses carnets de couture, ses tableaux et photos de famille…

Films sur grand écran, documents audios, effets lumineux, écrans tactiles… Les moyens scénographiques d’aujourd’hui sont nombreux pour nous faire revivre la vie rocambolesque de cette femme de lettre !